Pâques

Pâques
La vie est remplie d'éclats de lumière si on veut bien les voir!
La beauté de la nature, la créativité des humains, la tendresse des animaux et certaines pensées sont là sur ce blog pour nous le rappeler tous les matins!

17 novembre 2018

16 novembre 2018

Souvenirs des années 60: les confiseries et les distractions

Pour les enfants des années 60, les bonbons se vendaient dans les épiceries et les bureaux de tabac-presse. Ils étaient vendus à la pièce et avec 1 franc de l'époque, on pouvait en avoir un sacré nombre!!!

 Les coquilles à sucer...

 Les fameux caramels qui rendaient les doigts bien gluants...

 Le gros chewing-gum rose avec lequel on faisait des bulles....


 Les sucettes Pierrots avant que l'on ne découvre les "Chupa chups" fameuses sucettes espagnoles rondes...


 Les Treets multicolore au chocolat et les Carensacs à la réglisse...

 Les graines de tournesol à décortiquer, également spécialité espagnole...

 Et les fameux colliers de bonbons légèrement acides...

On se fichait bien alors de la composition, de la quantité de sucres et des colorants utilisés!
Mais on n'en mangeait pas tous les jours non plus!


 Les premières barres chocolatées faisaient leur apparition: "Mars et ça repart", le slogan de la publicité est devenu une expression courante... 

 Ah les barres d'Ovomaltine!!! J'adorait ça! Celles là, c'est ma mère qui les prenaient en faisant les courses, à l'époque , c'était presque considéré , non pas comme une gourmandise, mais comme un complément alimentaire!!!
 Pareil pour les berlingots de lait concentré qui servait de gouter...

 Et les Chamonix à l'orange étaient le cadeau suprême. Lorsque ma mère ouvrait une boite, nous les mangions religieusement... 

 Le Soda avant tous les autres!!!

Pour les distractions, on jouait beaucoup dehors et on faisait preuve de créativité sans problème: cabanes bricolées, dinettes improvisées, on inventait nos propres jeux et nos propres jouets. Mais il y a eu des incontournables tellement enviés!!!

 Une paire de patins à roulette pour deux qui ont été usés jusqu'à la corde, le jeu avec mon frère étant que l'un soit à vélo tirant l'autre sur les patins et vive et versa. Pas mal de chutes, mais on s'en fichait!!!

 Le Jokari avec lequel on se recevait souvent la boule dans la tête...
 Et le Tac-tac, qui demandait une certaine adresse pour faire joindre les boules. Dieu sait que j'ai du en énnerver plus d'un en jouant avec, à cause du bruit de castagnettes!!!

 Cadeau suprême d'un Noël pour mon frère mais comme on devait partager...
 Ca c'était une de mes occupations favorites avant que je me mette à faire des collages. Les décalcomanies à coller sur des décors.

Quant aux vacances, on m'envoyait chez ma grand-mère en Vendée, mais plus jeunes, on partait en caravane ou avec la tente au camping!!!
J'ai retrouvé une photo de la caravane qu'on avait à cette époque là

Non, ce n'est pas moi! Mais j'ai connu ça aussi, ainsi que l'ambiance "Camping" comme dans les films de Frank Dubosc, la recherche du bon emplacement, le montage de la tente, la cohabitation avec les voisins proches où on entendait tout évidemment, et la sacré "heure de l'Apéro". Nous allions surtout en Espagne, donc c'était Sangria et fiesta!!! Les toilettes communes où on allait aussi prendre nos douches, se laver dehors et faire la vaisselle et la lessive!!! C'était cool!

15 novembre 2018

Message pour les abonnés à la newsletter

Encore un grand merci à tous ceux qui se sont abonnés récemment et auxquels je souhaite la bienvenue dans le monde de Matin Lumineux!


Certains d'entre vous ont bien compris l'intérêt de revenir sur le blog directement à chaque fois que vous ouvrez vos mails quotidiens dans votre messagerie, car en effet, la présentation  du message du jour n'est pas tout à fait le même sur le blog et sur le message que vous recevez, et malheureusement, je ne peux rien y faire. Ceci est particulièrement valable lorsque j'intègre des vidéos dans mes messages. Vous ne les voyez pas, car elles se retrouvent tout à fait en bas de votre message. De plus vous ne pouvez pas accéder aux commentaires ou aux cases d'appréciation.

Je vous conseille vivement, aprés avoir ouvert votre mail quotidien de prendre l'habitude de cliquer immédiatement sur le titre du blog


Merci et bonne visites!

MALGORZATA CHODAKOWSKA: Sculptures fontaines
















Malgorzata Chodakowska - sculpteur polonais. Né le 9 mai 1965 à Lodz). Depuis 1991, vit et travaille à Dresde. Depuis 1980, elle a étudié à l'école d'art de Lodz. En 1985, elle commence ses études au département de sculpture de l'Académie des arts de Varsovie sous la direction du professeur Jan Kuch.
Depuis 1988, elle a poursuivi ses études à l'Académie des arts de Vienne. En septembre 1989, elle rencontra le constructeur de machines Klaus Zimmerling dans les montagnes Tatra et devint sa femme l'année suivante. Ils se sont installés à Dresde, mais Malgorzata a dû se rendre à Vienne pour faire des études supérieures. Malgorzata Chodakovska est diplômée de l'atelier du professeur Bruno Gironkoli, où elle a obtenu un diplôme avec une maîtrise.
En 1991, elle est retournée à Dresde, où elle travaille comme artiste indépendante. Depuis 1992, le couple s'est engagé dans la culture de la vigne dans les vignobles de Zimmerling, dans la région d'Oberpoeritz à Dresde, où, en 1995, ils vivaient dans un cottage.
En quête d'inspiration, Malgorzata Chodakovska s'est rendue au Portugal, en Égypte et au Cambodge. Se séparant à contrecœur de ses sculptures, elle organise de temps en temps des expositions pour vendre son travail et des sculptures sculptées dans des troncs d’arbres sont conservées dans l’  atelier.. Pendant longtemps, elle a réalisé des sculptures de la série "Stammfrauen" (une tribu de femmes), de grande taille, à partir de troncs d'arbres. Elle sculpte des sculptures de chaux, de poire, de cerisier et de chêne, utilise un ciseau et un marteau en bois. Certaines sculptures sont recouvertes de peintures acryliques. Au début des années quatre-vingt-dix, elle a commencé à créer des sculptures en étain et en verre et, depuis le milieu des années quatre-vingt-dix - en bronze, et après quelque temps à faire des sculptures, des fontaines.