Mai

Mai
La vie est remplie d'éclats de lumière si on veut bien les voir!
La beauté de la nature, la créativité des humains, la tendresse des animaux et certaines pensées sont là sur ce blog pour nous le rappeler tous les matins!

23 novembre 2014

Drôles du Dimanche














Images vues sur Pixdaus.com

BON  DIMANCHE !

22 novembre 2014

La Casina delle Civette

Une autre petite folie extravagante! On aime ou on n'aime pas, moi j'adore parce que ça sort de l'ordinaire!





















Riche d’histoire, avec ses centaines de trésors cachés et un charme indéniable, après une restauration mise en œuvre par l’« Assessorato alle Politiche Culturali Sovraintendenza ai Beni Culturali » de la Mairie de Rome, Villa Torlonia sera enfin restituée aux habitants de la ville et aux touristes qui pourront visiter le Casino Nobile, bâtiment du XIXe siècle siège du Musée de la Villa et de la collection d’œuvres de l’École Romaine, le Casino dei Principi, lieu d’expositions et siège de l'Archive de l'École Romaine, et le Musée de la Casina delle Civette.
La Casina delle Civette, demeure du prince Giovanni Torlonia jr. jusqu’à sa mort en 1938, est le résultat d’une série de transformations et d’additions apportées à la Capanna Svizzera construite au XIXe siècle. Le chalet, conçu en 1840 par Giuseppe Jappelli à la demande du prince Alessandro Torlonia, avait l'aspect d’un bâtiment rustique.
 Dès 1908, le « chalet suisse » commença à subir une transformation progressive et radicale voulue par le petit-fils d’Alessandro, Giovanni Torlonia jr., et finit par prendre l’aspect et le nom de « Village Médiéval ». Les travaux furent dirigés par l’architecte Enrico Gennari et le petit bâtiment devint une résidence raffinée aux grandes fenêtres avec des logettes, des arcades, des tourelles, à décorations de faïence et de vitraux colorés.
À partir de 1916, le bâtiment commença à être connu sous le nom de « Villino delle Civette » (le pavillon des chouettes) à cause de la présence d’un vitrail représentant deux chouettes stylisées parmi des sarments de lierre réalisé par Duilio Cambellotti en 1914, et en raison aussi de la présence répétée et presque obsessionnelle du thème de la chouette dans les décorations et dans le mobilier, thème voulu par le prince Giovanni, qui était un homme au caractère ombrageux et passionné de symboles ésotériques.
En 1917, l’architecte Vincenzo Fasolo rajouta les structures de la façade méridionale de la Casina, élaborant un étrange ensemble décoratif en style Liberty.
La destruction du bâtiment commença en 1944, avec l’occupation des troupes anglo-américaines qui dura plus de trois ans.
C’est en 1978 que la Mairie de Rome rachète la Villa, c’est-à-dire les bâtiments et le parc, tous dans des conditions désastreuses.
L’incendie de 1991 a aggravé les conditions de dégradation de la Casina déjà fortement comprise par les vols et les actes de vandalisme. L’image actuelle de la Casina delle Civette est le résultat d’un long, patient et méticuleux travail de restauration réalisé de 1992 à 1997 qui a permis de restituer à la Ville, avec tout ce qui y était encore conservé et sur la base de nombreuses sources documentaires, un des bâtiments les plus singuliers et les plus intéressants du début du siècle dernier.

Sources:
 http://fr.museivillatorlonia.it/

http://www.pinterest.com/search/pins/?q=CASINA%20DELLE%20CIVETTE

https://www.flickr.com/search/?sort=relevance&text=Casina%20delle%20civette