Février

Février
La vie est remplie d'éclats de lumière si on veut bien les voir!
La beauté de la nature, la créativité des humains, la tendresse des animaux et certaines pensées sont là sur ce blog pour nous le rappeler tous les matins!

4 mai 2011

Le passage du Gois

Le Gois...un peu d'histoire

Le site du GOIS est un site unique en Europe et la chaussée permet de découvrir l'immense paysage des vasières et des grèves sablonneuses.Un coucher de soleil sur le Gois est un instant d'exception.

Le GOIS est une chaussée d'environ 4,2km de longueur reliant, à marée basse, le continent à l'île de NOIRMOUTIER. Si le passage actuel est relativement récent, il y a des siècles que les communications entre l'île et la terre ferme sont possibles. Des bourgeois nantais emmenés captifs dans l'île de Noirmoutier par les Normands en 843, réussissent à en sortir à la faveur du reflux et à gagner le continent.

On trouve deux origines à GOIS : certains soutiennent que "gois" signfiait gué, d'autres estiment que "gois" vient du bas-latin "guazzare"d'où goiser, mot patois qui signifie marcher en se mouillant les pieds.

C'est surtout depuis les travaux d'endiguement de l'ancienne île de la Crosnière ( 1766 ) que le passage est utilisé de façon courante. Les ouvriers qui venaient de Barbâtre sur l'île de Noirmoutier, traversaient directement. Un certain GAUVRIT dont une plaque garde le souvenir côté Beauvoir sur mer, fut le premier à traverser le Gois à cheval.

Les premières balises, au nombre de 18, furent installées en 1786.
 
Face à l'action des marées et des courants, la chaussée a été de nombreuses fois réhaussée et empierrée: les fameux pavés du Gois (pavage réalisé de 1935 à 1939) visibles sur la carte postale ci-dessus.Malheureusement le macadam a progressivement recouvert les pavés . Deux cantonniers entretenaient en permanendce le Passage...Neuf balises refuges ont été installées, dont trois à perroquet - comportant une plate-forme avec garde-fou .Selon l'importance des marées la hauteur d'eau peut atteindre quatre mètres.


Pour la sécurité des usagers une information a été mise en place de chaque côté du passage. A noter que l'on distinguait à l"époque le temps de passage variait de 4 heures à 3 heures en fonction de la lune.


Le Passage du GOIS a toujours été réputé pour sa richesse en palourdes, coques et huitres sauvages et la pêche à pieds est une tradition. Pourtant il faut constater depuis une dizaine d'années un afflux croissant de voitures et de pêcheurs - tout particulièrement lors des grandes marées d'août et septembre - qui entraîne un blocage de la circulation au delà de Beauvoir sur mer.
 
Il reste encore quelques portions du passage où les vieux pavés sont visibles.

Comme au Mont St Michel, à marée basse, la mer se retire trés loin, mais attention, elle remonte trés vite!


Du Gois , on  peut apercevoir le pont de l'île. Cliquez pour agrandir la photo.

Une des balises qui permettent de trouver refuge si on est pris par la marée!
Il y a toujours des imprudents, et là, si les humains sont vite sauvés par les pompiers, les voitures, elles.....
sont fichues!



Bonne traversée! Mais faites attention aux horaires de marée!

2 commentaires:

michele a dit…

Nous sommes belles toutes les deux, n'est-ce pas? (rires)
Gros bisous

Angel + 6 Garden Cottage Cats a dit…

That is Amazing ..... I certainly would Not want to be caught out there at High Tide .....