Noël

Noël
La vie est remplie d'éclats de lumière si on veut bien les voir!
La beauté de la nature, la créativité des humains, la tendresse des animaux et certaines pensées sont là sur ce blog pour nous le rappeler tous les matins!

18 juin 2011

Maison Picassiette à Chartres











Un modeste pavillon à la périphérie de la ville, dans le quartier Saint-Chéron : la maison Picassiette.


Elle est l'oeuvre d'un seul homme, Raymond ISIDORE, né le 8 septembre 1900. Il construisit, en 1930, un simple pavillon et consacra ensuite vingt-cinq années à le transfigurer en un véritable joyau qu'il enrichit, encore et encore, de cours et de jardins qu'il décora inlassablement. Labeur de 29 000 heures pour lequel il manipula 4 millions de débris de vaisselle, soit 15 tonnes... Tout est propice à son art : les pots de fleurs, la TSF, la machine à coudre de son épouse, le lit, ... La maison devient une immense mosaïque.

Aujourd'hui ce chef d'oeuvre d'un artisan solitaire suscite chez la plupart des visiteurs un état d'euphorie et un étrange sentiment de dépaysement.

Homme simple, de condition très modeste, sans instruction, vivant presque en marge de la société, Raymond ISIDORE était un personnage hors du commun. Architecte, artiste, il avait la foi des bâtisseurs de cathédrales. Sa demeure est à l'image de son esprit.

La maison Picassiette a été classée monument historique en 1982.

2 commentaires:

Valmu a dit…

Ils sont fous ces français !!
lol

zapi a dit…

ça fait bizarre !!! Mdr, bisous