Eté

Eté
La vie est remplie d'éclats de lumière si on veut bien les voir!
La beauté de la nature, la créativité des humains, la tendresse des animaux et certaines pensées sont là sur ce blog pour nous le rappeler tous les matins!

13 août 2011

Handicapés du coeur!


Il y a des gens qui ne savent pas dire un" je t'aime"!

Il y a des gens qui ne savent pas prendre votre main dans la leur, et la tenir simplement comme ça, lorsqu'il
n'y a pas de mot!
Il y a des gens qui ne savent rien dire lorsqu'ils vous voient pleurer ou souffrir en silence!
Il y a des gens qui ne comprennent même pas que vous puissiez avoir mal!
Il y a des gens qui ne savent pas exprimer une once de tendresse en face de la détresse!
Il y a des gens qui ne savent même pas trouver un mot gentil, compatissant!
Il y a des gens qui restent là à vous regarder sans comprendre quoique ce soit, sans être capable de dire quoique ce soit, sans savoir faire quoique ce soit!
Il y a des gens qui ne savent pas exprimer même un seul de leur sentiment!


Vous pourriez mourir devant eux, ils resteraient immobiles, impuissants! Vous pouvez vous effondrer en face d'eux, et ils vous regardent sans un mot, sans un geste, sans même un éclat dans leurs yeux! Comme s'ils ne comprennaient pas! 

Et je ne vous parle pas de ceux qui tuent, qui torturent, qui ne pensent qu'à répandre le mal sur cette terre, non, je vous parle de gens que vous connaissez peut-être, de gens qui vivent avec vous tous les jours! Un conjoint? Un parent? Un enfant? Un collègue ou un voisin?

Ils ne sont pas méchants, ils sont juste handicapés du coeur! Ils ne feraient pas de mal à une mouche, mais ils vous brisent le coeur par leur silence , leur absence affective, leur manque de tendresse et de compassion, leur immobilité!

En ont-ils conscience? Certains , peut-être pas, parce que personne n'a jamais osé leur dire. Mais d'autres, ne peuvent pas dire qu'ils ne le savaient pas. Vous avez bien des fois essayé de leur dire, mais.... c'est comme s'ils ne vous avaient pas entendu, comme s'ils ne voulaient pas vous entendre, comme s'ils ne pouvaient pas entendre!

Peut-être que s'ils vous entendaient, leur propre vie s'effondrerait, ou dumoins le pensent-ils? On ne sait pas, on ne le saura sans doute jamais car ce n'est pas eux qui vous le diront!
Pourquoi sont-ils comme ça? Leur enfance? Leur histoire? Peut-être, mais vous ne le saurez jamais! Et même si vous connaissez leur histoire personnelle, vous ne comprendrez jamais tout à fait les raisons qui font que....! Même si ces raisons existent pourtant, même si vous les connaissez parce que vous savez des choses qu'eux-même ne savent pas, même si.....

Et vous, vous les regardez avec souffrance? colère? pitié? incompréhension? Vous ne savez plus trés bien quoi penser! Parfois vous avez envie de leur hurler combien leur silence vous fait du mal, mais vous vous taisez, car vous savez déjà que ça ne servira à rien, et vous ravalez votre frustration, votre douleur, vous la gardez pour vous, et vous n'en souffrez que davantage! Vous n'arrivez pas à comprendre comment un être peut fonctionner comme ça, parce que ce n'est pas votre fonctionnement, même si pour vous c'est insupportable!

Est-ce donc si difficile de dire un mot tendre, de prononcer: "Je t'aime"? Pardon? N'ai pas peur, je suis là? Comment puis-je t'aider? Je voudrais pouvoir te consoler? Est-ce si difficile de tendre une main, ou de serrer quelqu'un dans ses bras lorsqu'on ne trouve pas les mots, lorsque ces mots n'existent pas? Il n'existe pas qu'un seul langage!

Oui ! Pour eux, c'est imprononçable, infaisable, impensable, impensé!

Vous finissez par vous demander si ces gens là ont bien un coeur à la place du coeur! Peut-être? Vous ne le saurez jamais, et vous resterez alors, à votre tour, incapable de leur tendre une main, incapable de leur dire un mot, car vous ne savez plus comment les toucher, ce qui les touche, si ça les touche, si quelque chose les touche!

Vous resterez là, ou bien, petit à petit vous vous éloignerez d'eux, même si vous les aimez, d'une façon ou d'une autre, vous baisserez les bras et vous renoncerez car ils sont insondables!

Ils ne sont pas méchants, non! Juste handicapés du coeur! Ils ne vous veulent aucun mal, mais petit à petit, ils peuvent vous tuer, fendre votre propre coeur, surtout si vous les aimez malgré tout! Ils ne s'en rendent même pas compte, dumoins je l'espère, car si ce n'était pas le cas, alors.....
Ils seraient comme "les gens du mensonge" dont parle si bien Scott Peck!

4 commentaires:

michele a dit…

Une main tendue en silence console souvent plus que tous les mots.
Mais, tu as raison, ma Joelle, certains ne savent même pas faire cela.
Plein de bisous

Valmu a dit…

Cela me peine de comprendre que tu as dans ton entourage des "handicapés" du cœur comme tu les appelle. Çà fait mal. Heureusement il y a ceux qui débordent débordent d'amour et de gentillesse pour contrebalancer les autres. J'ai cependant beaucoup de compassion pour eux car leur solitude profonde doit être bien grande.

Joelle a dit…

J'en avais moi aussi Valmu, j'en avais, mais maintenant, je ne sais même pas si je peux encore en avoir!
leur solitude, ils l'ont construite eux même, et il semblerait que contrairement à ce que nous, nous pouvons en penser , telles que nous sommes, ils n'en souffrent pas! Au fond , elle leur convient tout à fait! Ce n'est pas non plus de l'égoïsme de leur part, c'est un manque de ressenti total! Handicapés du coeur pour les autres, mais aussi pour eux-même!Les autres n'existent pas pour eux, mais eux-même n'attendent rien des autres! Difficile à concevoir pour nous qui vivons nos sentiment à fond (trop peut-être?)! Mais c'est comme si toute forme de ressenti ou de sentiment leur était étranger! Peut-être que c'est mieux comme ça pour eux, comme ça ils ne souffrent pas, et c'est peut-être ça justement qu'ils recherchent , inconsciemment bien sur!
J'en souffre moi, bien sur, mais eux, je les plaints, car en évitant ainsi la souffrance, ils passent aussi à coté de tas de choses! Mais chacun a son libre arbitre n'est-ce pas?

Valmu a dit…

Tant mieux pour eux et passons notre chemin. A chacun son libre arbitre, en effet.
Bises.