Février

Février
La vie est remplie d'éclats de lumière si on veut bien les voir!
La beauté de la nature, la créativité des humains, la tendresse des animaux et certaines pensées sont là sur ce blog pour nous le rappeler tous les matins!

14 août 2011

La peur, porte d’accès à l’inconnu


Voici un trés beau texte de Pamela Kribbe trouvé sur le site "Urantia Gaïa" du Passeur!

"Chers amis,


Je suis Marie, mère de Jeshua. Je suis ici pour vous venir en aide et vous apporter l’aspect féminin de l’énergie de Christ. Elle est terriblement nécessaire pour la plupart d’entre vous en ce moment où vous traversez un processus de profonde transformation.

Actuellement, il y a sur Terre un groupe important de travailleurs de Lumière et certains sont partiellement éveillés, certains se souviennent de qui ils sont. En fait, il est possible de distinguer trois groupes de travailleurs de Lumière, trois phases dans lesquelles vous pouvez vous retrouver au cours de ce processus de transformation.

Le premier groupe de travailleurs de Lumière n’est pas encore éveillé. Ils ne réalisent pas encore qui ils sont et se sentent très seuls et perdus à cause de cela. Ils se sentent différents, en fait, ils ont l’impression de ne pas être adaptés à la société humaine. Ils se sentent seuls et étrangers au courant principal de la société. Ces êtres souffrent. Ils croient avoir échoué. Ils sont souvent d’une grande sensibilité. Ce sont des rêveurs, comme vous tous : ils rêvent d’un autre monde, ils s’en souviennent au fond de leur âme, mais ils sont incapables d’établir une connexion entre leur rêve et la réalité quotidienne. Ils vivent donc en retrait, dans leur monde intérieur. Parce que leur lumière ne rayonne pas à l’extérieur, ils se sentent malheureux, voire étouffés.

Puis il y a un autre groupe de travailleurs de Lumière, qui commencent à se souvenir de qui ils sont. Peu à peu, ils se souviennent de leur véritable force, du fait qu’ils sont en réalité des anges incarnés dans un corps humain pour apporter la Lumière sur Terre. Cette Lumière est si nécessaire en ce moment. Dès que vous réalisez que vous êtes une âme éternelle, non attachée à la sphère matérielle, vous avez plus de force. Il se peut que vous vous sentiez encore différents, en marge, mais à présent, vous vous sentez connectés à un autre monde, un monde de beauté et d’harmonie. C’est votre foyer, le monde d’où vous venez en réalité. Sachant cela, il n’y a plus de raison de vous sentir seuls. Aujourd’hui, nous voulons vous rappeler l’énergie du foyer.
Ceux dont je parle dans ce message, ceux qui entendront ou liront ce message, font partie du groupe de travailleurs de Lumière qui sont éveillés, qui se sont déjà connectés à leur soi véritable, à leur âme. Ils savent qu’ils sont ici pour une raison, ils savent qu’ils sont ici pour créer la différence sur Terre. Nous vous bénissons pour cette intention, cette ferveur à apporter la Lumière sur Terre, et nous savons à quel point il est difficile d’être fidèle à soi-même, au milieu d’une réalité qui semble hostile à la sorte d’énergie que vous apportez.

Il y a encore un autre groupe de travailleurs de Lumière. Nous pouvons les appeler « les seniors ». Ce sont ceux qui participent au processus d’éveil depuis fort longtemps. Cela fait des années, voire des dizaines d’années, qu’ils travaillent sur eux, et ils ont traversé de nombreuses phases de transformation intérieure. Ils savent ce que c’est que de changer intérieurement, de prendre conscience de fardeaux émotionnels profondément enracinés et de croyances négatives. Ils ont fait l’expérience de ce que signifie se libérer de leur vieille identité et s’ouvrir à une nouvelle, plus proche de leur véritable nature. Beaucoup d’entre vous qui entendez ou lisez ce message font partie de ce troisième groupe de travailleurs de Lumière. Vous vous sentez très vieux… Vous avez traversé beaucoup de choses, dans cette vie et dans de nombreuses autres. À nos yeux, vous êtes vénérés pour votre courage et la profondeur de votre sagesse. Vous êtes les trésors de la Terre, même si vous avez l’impression d’être vieux et usés. C’est à vous en particulier que nous nous adressons.
Au cours de votre vie, vous avez transformé beaucoup d’émotions. Vous avez permis à la peur et à d’autres émotions difficiles de venir à la surface de votre conscience, vous les avez regardées dans les yeux et ainsi, elles se sont libérées. Vous avez eu des expériences spirituelles tout au long de votre chemin, des expériences de béatitude où vous étiez en unité avec Tout-Ce Qui-Est. Beaucoup d’entre vous ont déjà entrepris l’œuvre de leur vie, qui est d’enseigner et de soigner d’autres êtres en chemin spirituel. Dans votre vie quotidienne, vous exercez le travail de Lumière qui était l’intention de votre âme.

Aujourd’hui, je m’adresse à vous qui appartenez à ce troisième groupe de travailleurs de Lumière, et je m’adresse également à ceux qui font partie du second groupe. Il n’existe pas de démarcation entre ces deux groupes, c’est plutôt un développement graduel de l’un à l’autre. Il n’est pas utile de s’attarder sur la question de savoir à quel groupe vous appartenez, nous ne sommes pas là pour décerner des titres. L’essentiel est de vous reconnaître comme quelqu’un qui est engagé cœur et âme dans ce processus de croissance intérieure. Je souhaite expliquer à tous pourquoi ce processus d’éveil peut sembler si difficile par moments.
Voyez-vous, la croissance spirituelle, l’évolution, ne suit pas un tracé linéaire. Ce n’est pas comme s’il y avait un escalier que vous gravissez marche après marche. La croissance et l’évolution s’effectuent en cycles. Prenez par exemple, le cycle du jour et de la nuit. Pendant la nuit, vous sombrez dans votre subconscient. La relative obscurité de votre subconscient se présente sous forme de rêves, qui vous sortent de l’ordinaire, du connu. Ce faisant, il vous est permis d’aller au fond de vous et d’y découvrir des sentiments et des émotions qui ne se montrent pas facilement pendant les heures de veille. Pendant la journée, vous accumulez des expériences, car vous participez à la réalité de la Terre. La nuit vous intériorise et vous aide à faire face aux énergies émotionnelles dont vous n’aviez pas conscience le jour.
Ce cycle du jour et de la nuit vous permet d’intégrer des expériences à un niveau plus profond que le niveau mental. Une croissance s’effectue grâce à cette alternance, même si vous ne vous souvenez pas de vos rêves. Cette croissance s’effectue en cycles répétés, et il en va de même pour la croissance spirituelle. Vous à qui je m’adresse, vous savez bien ce que signifie s’intérioriser, contacter de vieilles peines émotionnelles, de vieilles peurs, et les relâcher. Vous savez bien ce que c’est que d’être submergés par une vieille peine et d’éprouver la joie de la relâcher, de vous sentir plus libres et plus puissants après. Vous à qui je m’adresse, vous êtes avancés. Vous avez bien progressé, mais là encore, même à ce stade, après le jour vient la nuit. De nouvelles strates d’in-conscience veulent être vues, contactées et libérées. En ce moment, beaucoup d’entre vous sont au milieu d’une nuit profonde qui fait remonter à la surface une strate de peur très enfouie qui veut être vue à la lumière du jour. Elle veut être libérée pour que vous puissiez faire briller votre lumière sur le monde de façon encore plus étincelante et paisible.

Dans votre vie, vous êtes influencés par vos cycles personnels de développement, selon votre âge, votre sexe et les accords de votre âme. Mais vous recevez aussi les influences de courants d’énergie plus vastes qui participent aux transformations que subissent la Terre et l’humanité dans son ensemble. Il y a des courants d’énergie à l’œuvre actuellement qui propulsent à la surface de vieilles énergies sombres à un rythme qui peut sembler implacable, si vous ne faites pas confiance en ce processus. L’humanité dans son ensemble n’est pas prête pour cette libération de la vieille énergie qui remonte à la surface en ce moment. La majorité des gens ne sait pas comment gérer la peine émotionnelle profonde et l’énergie destructrice qui peut en résulter. Vous êtes experts en cela. Cependant, cela peut aussi très bien vous submerger. Il se peut que vous vous sentiez submergés par des strates de vous-mêmes qui vous paraissent purement ingérables et étrangères. Au point d’avoir l’impression de devenir fous. Peut-être pensiez-vous en avoir fini avec la plupart des questions qui se trouvaient dans votre assiette, en cette vie, et maintenant, une autre strate de peur ou d’ignorance vient frapper à votre porte, que vous n’attendiez pas. Vous êtes peut-être indignés, vous avez le sentiment de vous être suffisamment transformés et que vous êtes prêts pour une vie meilleure. Ce nouveau puits d’obscurité peut sembler trop lourd à gérer.
Je suis ici aujourd’hui pour vous dire de ne pas perdre courage et de garder foi en votre périple. Vous entrez maintenant dans une phase de votre développement où vous ne pouvez plus exercer de contrôle sur votre croissance. La sphère d’expansion de conscience où vous entrez est celle de l’abandon et du lâcher-prise. Il ne s’agit pas de faire certains exercices ou visualisations, de suivre certains régimes ou disciplines par lesquelles vous cherchez à contrôler la vie. Il est impossible de contrôler la gigantesque vague d’énergie qui veut s’écouler par votre être.
Votre âme veut vous élever jusqu’à cette vague d’énergie parce qu’elle est consciente que c’est un bon courant. Toutefois, votre personnalité humaine est incapable de voir où cela mène. L’esprit humain est incapable de comprendre vers quoi se dirige le courant de l’âme, c’est pourquoi vous avez peut-être le sentiment d’être désespérés, et d’être coupés de votre intuition, de votre passion et du sens d’orientation général. Si c’est ainsi que vous vous sentez, s’il-vous-plaît, sachez que vous ne faites rien de travers. Ce sentiment de désorientation et de chaos est toujours présent quand vous êtes sur le point de prendre un nouveau départ. En vérité, les nouveaux débuts sont toujours précédés d’une période de chaos et de crise. Ce qui est neuf ne peut entrer avant que l’ancien s’en soit allé. Vous pensiez avoir lâché prise de tant de choses, mais maintenant, il vous faut encore en lâcher davantage. S’il-vous-plaît, prenez conscience qu’il s’agit d’un processus pertinent même s’il n’y paraît pas. Essayez de rester dans un espace de confiance et d’abandon, parce que de cette façon, vous vous alignez sur le courant de votre âme, et que vous vous rendez le voyage un peu plus facile.
Vous êtes des enseignants. Vous faites entrer la nouvelle énergie sur Terre en ce moment, même si vous avez l’impression d’être dans l’obscurité, même si vous avez le sentiment d’être au plus bas, déprimés, et n’avez aucune idée quant à votre destination. Vous faites le travail de Lumière pour lequel vous êtes venus. Le travail de Lumière signifie souvent que vous voyagez de nuit, dans les coins les plus sombres de votre âme, ne sachant pas ce qui va arriver. Vous voyagez dans l’obscurité, sans mode d’emploi ni carte pour vous guider. Vous êtes jetés dans l’obscurité et tout ce que vous pouvez faire, c’est vous abandonner à l’expérience et faire confiance que vous allez la traverser et que cela aura un sens.
Dès que vous serez sortis de l’obscurité et reviendrez à la lumière du jour, vous comprendrez le sens de votre voyage, pas seulement avec votre tête, mais avec votre cœur. Le côté obscur a toujours un trésor à vous offrir. Les émotions sombres sont des parts cachées de vous-mêmes qui veulent se ré-unir à vous. La négativité que vous rencontrez en vous est une part de votre énergie qui est restée coincée, qui n’a pas pu bouger pendant longtemps. S’il-vous-plaît, comprenez bien que votre âme a eu de très nombreuses vies, sur Terre aussi bien qu’en d’autres lieux de l’univers. À présent que votre cycle de vies terrestres tire à sa fin, les parties les plus tourmentées de votre âme, celles qui se sont coincées en des vies très différentes, viennent à vous pour être relâchées et libérées. Souvent, vous ne comprenez pas d’où proviennent tous ces traumas émotionnels. Mais en définitive, cela revient toujours à la même chose : la peur veut que vous la contactiez. La peur veut que vous la regardiez dans les yeux et elle veut que vous l’accueilliez. C’est une part de vous, et une part valable, assurément. La peur fait partie de ce jeu de la dualité que vous jouez dans ce coin de l’univers.
Si vous pouviez juste la laisser être, si vous n’aviez pas peur de votre propre peur, vous verriez bien qu’elle est inoffensive. Cela peut paraître étrange de dire cela, parce que la peur est capable de vous déstabiliser si profondément. Mais la peur est inoffensive. Elle est innocente comme un enfant. La peur est simplement une réaction face à l’inconnu. Si un enfant affronte quelque chose qu’il ne connaît pas encore, il réagit souvent par la peur : il lui faut s’habituer à ce qui est nouveau. Il lui faut l’explorer, être à l’aise et apprendre à lui faire confiance. Réellement, la peur est innocente. Il est tout à fait compréhensible de ne pas se sentir à l’aise immédiatement avec ce que nous ne connaissons pas encore. Il n’y a rien de mauvais dans la peur. Toutefois, si vous portez un jugement sur elle, si vous n’êtes pas à l’aise avec la peur et que vous la rejetez, elle devient alors cette chose énorme et sombre, un démon qui vous terrorise et qui vous paralyse contre votre volonté. Ne faites pas de la peur votre ennemie, parce qu’alors, vous en faites une énergie sombre et étrangère. La peur en elle-même n’est pas sombre, ce n’est que la réaction émotionnelle au fait de se sentir déstabilisé par quelque chose de différent et de nouveau.
Chers amis, vous êtes sages. Du tréfonds de votre cœur, là où vous êtes Esprit, là où vous êtes lumière étincelante, éternelle et pleine d’amour, venez en aide à la peur qui est en vous. Vous êtes bien plus vastes et bien plus forts que votre peur. Vous pouvez lui venir en aide, comme vous le feriez avec un enfant, et lui dire qu’elle est en sécurité avec vous, que vous n’avez pas peur d’elle, que vous n’avez pas peur de votre propre peur. N’essayez pas de vous en débarrasser, parce que l’intention d’éliminer la peur contient en elle un jugement. La part de vous qui est effrayée le sera encore davantage si vous vous dressez contre elle, car en faisant cela, elle reçoit le message qu’elle n’est pas bonne, qu’elle n’est pas digne d’intérêt.
S’il-vous-plaît, comprenez bien que la peur est un élément nécessaire dans l’univers. Autrement, il ne vous serait pas possible d’explorer et de faire l’expérience de choses nouvelles. La peur marque la frontière de ce qui pour vous représente la sécurité, de ce qui vous est familier. Au-delà de cette limite, se trouve quelque chose de neuf, que vous ne comprenez pas encore ou que vous n’avez pas encore expérimenté. Si vous pouviez considérer la peur de cette façon, cela enlèverait le jugement que vous portez sur elle, et il y aurait même un potentiel de joie, parce que la peur vous promet une nouvelle contrée à découvrir, un nouveau lieu où votre lumière pourra briller. Faites donc confiance en la peur, qu’elle soit votre lumière ! S’il y a dans votre vie une situation qui génère de la peur, remarquez-la, simplement. Faites briller la lumière de votre conscience sur votre peur. Elle ne va pas se dissoudre immédiatement, mais si vous ne la considérez pas comme une énergie effrayante, vous serez plus détendus et par conséquent, vous serez ouverts à la possibilité qu’il y a un trésor présent au cœur de la peur.
Vous savez, la peur sera toujours là, elle fait partie de la création. Même si vous êtes très évolués, il y a toujours un élément inconnu qui veut être exploré. S’il n’en était pas ainsi, l’univers stagnerait et perdrait sa vitalité et sa vivacité. Ce serait comme vivre dans un beau pays que vous aimez et avec qui vous êtes en résonance, mais d’où il ne serait pas possible de sortir, de franchir ses limites. Vous ne seriez jamais capables d’explorer de nouveaux territoires. Est-ce qu’à long terme, cela vous comblerait ? Bien, je sais que vous vous connaissez suffisamment pour réaliser que vous aimez explorer la nouveauté. Vous avez tous l’esprit d’aventure. Par conséquent, s’il-vous-plaît, ne condamnez pas votre peur, car en définitive, elle fait partie de votre part aventureuse, exploratrice. La peur vous montre où il y a de nouvelles contrées à découvrir. Dès lors que vous traverserez cette nouvelle contrée, en tenant votre peur par la main, vous connaîtrez une beauté et une joie qui dépassent votre entendement actuel. Le secret est : vous ne savez jamais par avance ce que vous allez découvrir, autrement, ce ne serait pas neuf pour vous.
Ainsi, cette délicieuse expérience de vous aventurer en terre vierge, d’avoir des expériences nouvelles et toujours plus belles de l’amour, de la beauté et de la joie, peut se produire uniquement si vous acceptez la réalité de la peur, qui n’est autre que la réalité de l’inconnu, ce qui se trouve au-delà de votre connaissance et de votre expérience actuelles. Accueillez la peur qui est en vous, même si elle vous semble irrationnelle et que vous n’en connaissez pas la cause. De nombreuses peurs proviennent de parts très anciennes, d’autres vies très lointaines. Elles portent même la promesse d’une compréhension nouvelle, de quelque chose que vous n’avez pas encore découvert. Peut-être y-a-t-il là une expérience de violent rejet qui vous effraie et que vous ne voulez pas ressentir. Cependant, si vous n’aviez pas peur de l’expérience, si vous vous donniez la permission de ressentir ce que cela fait d’être violemment rejeté, et laisser l’émotion remonter à la surface, vous ressentiriez de la compassion envers vous, et pourquoi certaines choses sont difficiles pour vous maintenant. Vous vous pardonneriez cela et ne vous jugeriez plus aussi durement. Se pardonner à soi-même est une expérience édifiante. Si vous vous permettez d’accueillir une expérience qui, vue de l’extérieur, semble horrible, si vous la traversez avec confiance et sans aucun jugement, alors cette expérience pourrait devenir édifiante, voire joyeuse. Cela pourrait vous permettre de goûter à la libération et à la détente qui accompagnent l’acceptation de soi. Voyez à quel point l’univers est flexible, à quel point l’expérience est flexible.
Si vous connaissez la peur dans votre vie, sachez que son autre face recèle un grand potentiel d’amour, de beauté et de joie à expérimenter. Ce n’est pas lointain. Comme je l’ai mentionné, la croissance spirituelle n’est pas un processus linéaire, dans lequel vous relâchez un peu de peur à chaque pas. Au contraire, la peur s’accumule puis atteint un summum, qui probablement transforme votre vie en crise, et vous vous sentez alors incapables de gérer votre vie quotidienne. Arrivés à ce point, vous êtes confrontés à votre peur en tête-à-tête, vous ne pouvez plus la supprimer ni l’éviter. Elle vous traverse et vous perdez le contrôle. À ce point, vous avez l’air d’être vaincus. La digue cède et vous êtes incapables de contenir l’eau. Cela peut paraître désastreux mais ça ne l’est pas !
La peur veut briser les portes qui vous ont enfermés, qui vous ont emprisonnés. La peur veut s’écouler et vous traverser, et si vous allez avec ce flot, il vous emportera vers une nouvelle réalité, bien plus libératrice que celle que vous vivez actuellement. Donc, si vous avez l’impression que votre peur est incontrôlable, si vous n’y comprenez rien, félicitations ! C’est là que vous voulez être. Vous êtes juste au seuil de la nouveauté et très proches d’une avancée évolutive.
Laissez-la être, laissez la peur être, ne luttez pas. Ne pensez pas : « Qu’est-ce que j’ai fait de travers ? Tout ce que j’ai fait sur mon chemin spirituel est-il vain ? Pourquoi je me sens complètement perdu(e) ? Ai-je fait une erreur ? » C’est du bavardage mental. Votre esprit mental essaie de comprendre quelque chose qu’il ne peut saisir. Votre âme sait ce qu’elle fait. Elle veut vous libérer de la peine en profondeur et cela se fait si vous gardez confiance et que vous n’essayez pas de garder le contrôle. Plus vous êtes alignés avec votre âme, moins vous pouvez garder le contrôle sur votre vie, et vous savez quoi ? C’est une telle libération ! Le lâcher-prise fait entrer la nouveauté, fait entrer la belle énergie raffinée de ce qui est Vous, non-réprimé. La peur est la porte d’accès à une version agrandie de vous, qui veut s’incarner sur la Terre actuelle.
Je vous demande de respecter votre processus intérieur, même s’il semble vous mener dans l’obscurité, même si toute logique semble avoir disparu. Gardez toujours ouverte la possibilité que vous n’êtes pas en mesure de comprendre dans votre état d’esprit actuel, que vous n’avez pas besoin de comprendre, et que sa signification vous sera révélée plus tard. Ouvrez-vous à la réalité plus vaste de votre âme, soyez l’explorateur de la conscience que vous êtes en réalité et que vous voulez être !

Nous vous bénissons d’accueillir l’aventure d’être sur Terre en ces temps de changement et de bouleversement. Vous êtes courageux. Vous aimez la vie, même si vous avez l’impression d’être déprimés et solitaires. Si vous n’aviez pas cet amour de la vie, vous ne seriez pas ici, en ce moment.
Nous sommes proches de vous. Je représente l’énergie maternelle de la conscience de Christ. Ressentez-vous enveloppés de cette énergie. Peut-être la voyez-vous d’un rose très doux, brillant, à la fois espiègle et très tendre, délicate et douce. Permettez-lui d’entrer dans votre espace énergétique, elle peut vous apporter la guérison. Et par « guérison », je ne veux pas dire « enlever votre peur », je veux dire, l’accepter comme porte d’accès à une autre réalité, une réalité plus légère et pleine d’amour.
Soyez vous-mêmes. Soyez simplement vous-mêmes. N’essayez pas de vous changer. Vous êtes déjà parfaits. Vous êtes adorables. Nous vous voyons et nous reconnaissons votre combat. Nous avons beaucoup de respect pour vous, nous vous honorons. S’il-vous-plaît, permettez à mon énergie de vous réconforter. Je ne veux rien changer en vous. Je veux juste que vous vous regardiez différemment. Même au cœur de votre combat, vous restez des anges. Vous êtes merveilleux.
Souvenez-vous : après chaque nuit, un nouveau jour viendra. Le soleil brillera de nouveau. C’est la vie qui achève son cours naturel. De même que vous ne pouvez empêcher la nuit de tomber, vous ne pouvez empêcher le jour de se lever. Alors, permettez-vous de suivre ce mouvement et vous vous retrouverez dans une aurore resplendissante.
En faisant ce voyage intérieur, vous aidez un grand nombre de gens sur Terre qui essaient de trouver leur chemin vers la liberté. Vous préparez la voie pour d’autres travailleurs de Lumière qui en sont aux premiers stades de leur éveil, et qui à leur tour, aideront ceux qui deviennent plus perceptifs, et qui veulent s’ouvrir à la réalité de leur âme.

Nous vous remercions pour votre travail, votre travail de Lumière sur cette Terre, en ce moment. Vous n’êtes jamais seuls. Nous nous joignons à vous depuis l’autre côté, s’il-vous-plaît, acceptez notre amour. C’est une très grande joie de vous rappeler qui vous êtes."

© Pamela Kribbe – Traduction : Christelle Schœttel

Source originale : http://www.jeshua.net/

3 commentaires:

Anonyme a dit…

Merci Johala pour cet article, je ne l'avais pas lu .
C'est encourageant et plein de bienveillance .

Personnellement, j'ai du mal avec : "vous rappeler qui vous êtes" . Bon Diou, je n'ai aucune idée de qui je suis!
Mais c'est pas grave, du moment qu'on se sent soutenu et porté toujours dans la bonne direction . Il n'y a qu'à faire confiance .
Seul le Divin sait quand on sera vraiment prêts .
marie christine

Joelle a dit…

Tout à fait, nous n'avons qu'à faire confiance! Bon d'accord, c'est pas facile tous les jours hein? Mais bon, à mon avis le divin fait trés bien les choses!

Anonyme a dit…

super article,super site

merci, c'est très aidant

bises gégé