Février

Février
La vie est remplie d'éclats de lumière si on veut bien les voir!
La beauté de la nature, la créativité des humains, la tendresse des animaux et certaines pensées sont là sur ce blog pour nous le rappeler tous les matins!

23 août 2011

Monique Mathieu: chaneling-canalisations (2)


Le détachement affectif


« Il faut que vous appreniez le lâcher prise et le détachement de façon beaucoup plus importante.
Il faut que vous puissiez vous détacher affectivement de ceux que vous avez aimés et qui ne sont plus sur ce monde.
Nous ne vous demandons pas de ne plus aimer les êtres chers qui ont quitté le plan de la Terre, nous vous demandons de ne plus avoir pour eux un attachement affectif de troisième dimension.

Ayez pour eux des pensées d’Amour Inconditionnel.
Il ne faut plus que vous voyez ceux que vous avez aimés en tant que Pierre, Paul ou Jacques, c’est-à-dire en tant que ceux qui ont vécu sur Terre. Il ne faut plus que vous pensiez en permanence à eux tels qu’ils étaient car ils sont maintenant totalement différents. Ils n’ont plus le corps que vous avez connu, ils n’ont plus la personnalité qui était la leur lorsqu’ils étaient auprès de vous.
Il faut que vous compreniez que là où ils se trouvent, tous les êtres chers qui ont quitté votre monde continuent à apprendre et à évoluer.
Il est important que vous sachiez que l’évolution continue où que vous soyez, quelle que soit la dimension dans laquelle vous vous trouvez.
La Terre est une école, hors de la Terre il y d’autres écoles tellement plus douces et plus agréables. La plus dure des écoles est l’incarnation sur ce monde ».


9 commentaires:

genevieve a dit…

OUI,Monique, tu as raison !!!!
je partage et ressens tout ce que tu dis !!! à tel point que lorsque je regarde les photos des mes chers "disparus", (guillemets car ce n'est qu'à ma vision de troisième dimension qu'ils ne sont plus visibles), je n'arrive pas à ressentir, je ne ressens que lorsque je pense à eux, et que je me retrouve avec eux dans mon cœur !!!!
mille merci pour ce partage, douce Monique !!!!
Paix et Harmonie à toi et à tes proches !!!

Valmu a dit…

Cela peut paraître idyllique d'imaginer un au-delà fraternel où nous retournerons nous unir à nos proches ou semblables. Mais moi il y a quelque chose qui me choque à toute cette vision. Ne serions-nous qu'une sorte de champ d'expérimentation pour âmes en apprentissage des émotions, de la souffrance et de la compassion?
Je ne suis pas sûre que j'aime cette idée. Je ressens comme une dépersonnalisation. Je n'aime pas spécialement l'idée d'une âme qui serait comme un parasite de notre corps terrestre.
Je ne perçois pas vraiment la limite entre ma conscience en tant qu'humain et ma conscience en tant qu'âme dans un corps humain. Si de plus la personnalité en est différente...
L'idée de base est séduisante mais les implications que j'y vois ne me rassure pas vraiment.
A méditer.

Joelle a dit…

"Ne serions-nous qu'une sorte de champ d'expérimentation pour âmes en apprentissage des émotions, de la souffrance et de la compassion?"
En principe quand on expérimente, ce n'est pas uniquement pour le plaisir d'expérimenter!C'est qu'on a quelque chose à apprendre de cette expérimentation, et ce qu'on a à apprendre, ensuite, on a à s'en servir pour une action ou une transmission quelqu'elle soit!
Dans la formation que tu fais , tu expérimentes des techniques, des produits, des peintures, des gestes, des matériaux! Je suppose que tu comptes bien t'en servir aprés dans ta "profession"???? Sinon, à quoi ça aura servi?

Valmu a dit…

Merci pour ta réponse. Oui, j'en conviens. Du point de vue de l'âme venue s'incarner ici-bas, tout baigne, en effet, mais du point de vue de l'être que nous sommes, "habité" par une âme qui en quelque sorte est venue faire un stage d'apprentissage, les choses m'apparaissent différemment et j'ai ainsi le sentiment d'être, comment dire, "utilisée".
Ce n'est pas à moi que cet apprentissage va servir mais à mon âme qui me ressemble peut-être si peu, si j'en crois ce que Monique en dit.
Je ne sais pas si j'arrive à faire passer mon idée par les pauvres mots que nous avons à disposition pour parler de tout cela.

Joelle a dit…

Ben si cet être est aussi justement un outil utilisé par cette âme pour expérimenter, oui, on peut dire que tu es utilisée, évidemment! Mais ne crois-tu pas que l'âme a su choisir justement le meilleur outil? C'est à dire exactement l'être que tu es pour parvenir à son but? ou continuer plutôt le chemin qu'elle s'est fixée de suivre, parce que le but, on n'y est peut-être pas encore!
C'est peut-être au contraire, en laissant cet être s'imprégner de son âme que tu trouveras une évolution, à défaut d'une harmonie parfaite!Alors que si tu considères que ton âme n'est qu'un parasite de cet être, tu te coupes d'elle! Or l'essentiel est-il l'âme ou l'être?

Valmu a dit…

Pour pouvoir répondre à cette question, il faudrait savoir quelle est la mesure et l'équilibre de, disons, cette cohabitation. Car s'il n'y a aucun bénéfice pour l'être à faciliter l'évolution de l'âme qui l'habite, pourquoi l'être devrait-il avoir l'altruisme de le faire? Surtout si pour faire grandir l'âme, il faut en passer le plus souvent par la souffrance. En d'autres termes, l'âme nous aide-t-elle à mieux vivre au sens de l'être et non de l'âme elle-même?
Pas facile le débat.
Il serait agréable d'en discuter de vive voix un de ces jours :-)

Bises

Joelle a dit…

Pour moi, pas d'hésitation, c'est l'âme qui est essentielle, alors la question ne se pose pas!L'être n'est qu'un costume qu'on emprunte pour un temps et qui doit permettre à l'ame de réaliser son projet! Sans oublier que ce projet n'est pas uniquement un projet personnel, mais qui s'inscrit dans une humanité et dans une communauté encore plus importante! Notre âme n'est pas venue que pour nous même!Elle s'inscrit dans un tout ainsi que son projet!
Mais j'ai bien dit: "pour moi!", donc ce n'est qu'une vue personnelle, et chacun a son point de vue sur la question!

Valmu a dit…

Je n'ai pas de point de vue spécifique, juste des réflexions, des interrogations comme pourquoi s'identifier à l'âme, supporter son projet alors que nous n'en sommes que le costume terrestre? Avec les passages que tu as choisi de nous présenter du site de M. Mathieu, tu as mis le doigt sur quelque chose qui m'interpelle et me gêne dans ce ballet séduisant des âmes qui s'incarnent, se forment et retournent à un monde plus harmonieux, peut-être.
Il est toujours très difficile d'aborder ces questions car face à un convaincu, c'est comme aller dire à un prêtre qu'on ne croit pas en l'évangile. Et ici, je ne veux choquer personne, juste avancer dans la réflexion.
Il y a des choses que je ne sais pas, que nous ne savons pas et ne saurons sans doute jamais, mais sur la base de celles qui ont été portées à ma connaissance, mon esprit analytique ne peut s'empêcher de se poser des questions, sans jugement, seulement analytiquement, dialectiquement. Je voudrais d'ailleurs m'excuser auprès de ceux que j'ai ennuyé avec tout cela. Les convictions dans ce domaine restent bien sûr personnelles.

Joelle a dit…

Mais tu n'as ennuyé personne! Il me semble normal que chacun puisse se poser des questions , et malheureusement ou heureusement, c'est aussi à chacun de trouver ses propres réponses!