Mai

Mai
La vie est remplie d'éclats de lumière si on veut bien les voir!
La beauté de la nature, la créativité des humains, la tendresse des animaux et certaines pensées sont là sur ce blog pour nous le rappeler tous les matins!

3 décembre 2012

Yarn Bombing













Le yarn bombing (appelé aussi « knit graffiti ») est une forme d'art urbain ou de graffiti qui utilise le tricot ou les fils colorés

 Le yarn bombing investit la rue en utilisant et en recouvrant le mobilier urbain de tricot : bancs, escaliers, ponts, mais aussi des éléments de paysage naturel comme les troncs d'arbre, ainsi que les sculptures dans les places ou les jardins.
L'un des objectifs est d'habiller les lieux publics en les rendant moins impersonnels, en les humanisant et en suscitant la réaction des passants.

Le yarn bombing reste une pratique illégale lorsqu'il ne s'agit pas d'une commande des pouvoirs publics
Le mouvement est né en 2005 lorsque Magda Sayeg a eu l'idée de recouvrir la poignée de la porte de sa boutique de laine à Houston, aux États-Unis.

La pratique s'est ensuite largement diffusée, notamment en Europe de l'Est et en Angleterre. C'est en effet à Londres qu'a eu lieu la première aventure de tricot collectif, appelée « Knit the City » (« Tricote la ville »).

En France, la ville d'Angers a proposé à ses habitants de contribuer, en tricotant, à une action de yarn bombing dans la ville dans le cadre du festival d'art urbain Artaq en mai 2012. À cette occasion, Magda Sayeg a recouvert de tricot le pont Confluences.

Source: Wikipédia

1 commentaire:

Anne a dit…

Sur le terrain où j'ai exposé cet été ma "veste de mémoire", il y a une guérite (c'est un ancien terrain militaire) et un collectif l'a habillé il ya 2 ans avec tricots, canevas,napperon, ça ressemble à une yourte et à la cabine téléphonique de ton article...Plus ça vieillit, plus ça devient intéressant........Bises!!!