Février

Février
La vie est remplie d'éclats de lumière si on veut bien les voir!
La beauté de la nature, la créativité des humains, la tendresse des animaux et certaines pensées sont là sur ce blog pour nous le rappeler tous les matins!

6 juin 2013

6 juin 1944




 
 
Chant des Partisans
 
Ami, entends-tu le vol noir des corbeaux sur nos plaines ?
Ami, entends-tu les cris sourds du pays qu'on enchaîne ?
Ohé, partisans, ouvriers et paysans, c'est l'alarme.
Ce soir l'ennemi connaîtra le prix du sang et les larmes.

Montez de la mine, descendez des collines, camarades !
Sortez de la paille les fusils, la mitraille, les grenades.
Ohé, les tueurs à la balle et au couteau, tuez vite !
Ohé, saboteur, attention à ton fardeau : dynamite...

C'est nous qui brisons les barreaux des prisons pour nos frères.
La haine à nos trousses et la faim qui nous pousse, la misère.
Il y a des pays où les gens au creux des lits font des rèves.
Ici, nous, vois-tu, nous on marche et nous on tue, nous on crève...

Ici chacun sait ce qu'il veut, ce qu'il fait quand il passe.
Ami, si tu tombes un ami sort de l'ombre à ta place.
Demain du sang noir sèchera au grand soleil sur les routes.
Chantez, compagnons, dans la nuit la Liberté nous écoute...

Ami, entends-tu ces cris sourds du pays qu'on enchaîne ?
Ami, entends-tu le vol noir des corbeaux sur nos plaines ?
Oh oh oh oh oh oh oh oh oh oh oh oh oh oh oh oh...
 
 
Combien de croix faudra-t-il encore pour que la paix règne sur la terre?
 
 

7 commentaires:

ANNE a dit…

J'ai un fils capitaine des paras, alors j'applaudis cet article!!!Bises!

Anonyme a dit…

Merci.
Bisous
Delphine

johala a dit…

Pour le post d'aujourd'hui sur le 6 Juin, cest une date importante pour moi, et je suis pour la mémoire de l'histoire! J'ai été élevée par des parents qui ont connu la guerre, enfants, et j'ai grandi en entendant toute mon enfance, les souvenirs du débarquement et l'arrivée des Américains, surtout du coté de ma famille vendéenne qui a beaucoup souffert de la guerre car ils se trouvaient à Lorient au début, et à Lagny sur Marne en 44. Ils ont vraiment vécu le débarquement , non seulement comme une délivrance, mais aussi comme une survie car ils n'avaient rien à manger!

Alors aujourd'hui, je me demande toujours comment les peuples envahis, ravagés par une dictature, asservis par des tyrans, voient arriver une armée libératrice, et quoiqu'on dise sur les Américains aujourd'hui, ou les Français aujourd'hui au Mali, je voudrais rappeler à ces mêmes Français, qu'on était drolement contents à cette époque là de les voir débarquer!!! S'ils ne l'avaient pas fait, on en serait où aujourd'hui??? Dans l'urgence de la situation, on ne tenait pas compte des intérêts financiers ou autres dans l'affaire. Dans l'urgence, il fallait survivre d'abord et se débarrasser des nazis!Avant de penser "Politique", il faut que l'être humain survive, puisse manger, avoir un toit sûr et la liberté d'agir d'abord!

iris a dit…

oui cela a été un grand jour!
mes parents nous disaient
qu'ils entendaient les canons
jusqu'à Alençon
un bruit sourd évidemment
mais qui représenter 150 km du bord
de mer ( La Manche )
mais il ne faut pas oublier que les Américains ont pilonnés un peu
fort
beaucoup de Français sont morts
sous les bombardements des Américains
en Allemagne non plus , ils n'avait rien à manger surtout après la guerre de 14
avec les nouveaux traités qui les ont mis très mal
ils étaient dans une grande misère
si il n'y avait pas eu cette rigidité sur l' Allemangne
peut-être que la guerre de 40 aurez pu être évité
mon père a été prisonnier de guerre
dés 1942 , et il a toujours été
très bien traité
il travaillait dans une ferme ::::
mes parents n'avait aucune rancune
vis à vis du peuple Allemand après la guerre!
la guerre de 14 m'a toujours
impressionnée et j'ai des frissons
rien que de penser à tous ces braves jeunes gens qui y ont laissés
leur vie
j'ai peut-être fait beaucoup de fautes , mais le petit carré pour écrire m'empêche de me relire
correctement::::::
une pensée sincère pour tout ces
braves héros d'une guerre
ou on ne voit pas toujours son utilité
bisous
edith







johala a dit…

Merci Edith pour ce témoignage! Une guerre reste toujours une guerre avec toute son horreur. Je ne voudrais pas être à la place de ceux qui doivent en prendre la décision, car derrière ce mot, il y a toutes les victimes qui en souffriront, militaires et civils! De quelle façon lutter contre la tyranie et l'oppression sans sacrifices inutiles??? J'ai du mal à accepter l'idée que ceux qui meurent dans l'Histoire, soient morts pour rien ou juste pour servir de chair à canon! J'aimerais penser qu'ils sont morts pour la paix et pour la liberté!

iris a dit…

en 14 cela n'a vraiment pas été le cas , ceux qui ne voulaient pas
aller au front étaient fusillée
pour l'exemple!!!
les dirigeants (commandants et autres
étaient complétements nuls
cet entêtement à continuer la guerre
à été désastreuse
dans le "no man's land ces pauvres
jeunes (Anglais , Français ::::
été de la chaire à canon
a la fin c'était des jeunes de 16 ans
l'Angleterre a mis des années à reconnaitre et a aider les handicapés de cette foutue guerre
à plus edith
cette guerre me remue les sens !!!!

zapi a dit…

Je ne pense pas que la paix soit dans la nature humaine malheureusement...
Bonne soirée, bisous.