Eté

Eté
La vie est remplie d'éclats de lumière si on veut bien les voir!
La beauté de la nature, la créativité des humains, la tendresse des animaux et certaines pensées sont là sur ce blog pour nous le rappeler tous les matins!

23 août 2015

Nos amis du dimanche

Aujourd'hui, nos amis du Dimanche sont un peu spéciaux, parce que justement, en général, ces animaux ne sont pas vraiment les amis préférés des humains.
Pourtant ce sont des animaux trés intelligents et auxquels les humains doivent beaucoup. C'est souvent grace à eux (malheureusement) que de nombreux produits sont testés, y compris de nombreux médicaments, et ils ont payé un lourd tribu  à notre science!
Mais ils portent encore la marque du moyen-age où on les rendait responsables de la diffusion des grandes épidémies comme la peste et dans l'esprit de beaucoup, ils sont encore considérés comme "malfaisants"!

Moi, j'aime bien les rats, et encore plus ceux-là, les rats de Gambie, largement plus gros que nos rats des villes et des champs!


Ca vous donne une idée de la différence de taille! A gauche, le rat de Gambie, à droite, notre rat occidental! Phobique des souris et des rats s'abstenir!!!! Chats aussi apparemment!!!!

Mais ces rats ont , en plus de leur taille,  une qualité énorme, qualité qui, pour une fois, ne leur sera pas fatale, comme c'est le cas dans les laboratoires! OUF (pour une fois!)

Des rats démineurs  pour sauver des milliers de vies!

Espèce native des régions subsahariennes, Le rat de Gambie (Cricetomys gambianus), ne se contente pas d'être le plus grand rat du monde, ses qualités  sont très nombreuses.
Intelligent et sociable, l’animal s’adapte parfaitement à la présence de l’homme. Son poids plume de 1.5 kilo est trop léger pour activer une mine qui demande environ 5 kg de pression pour exploser. Une fois familiarisé à une odeur spécifique, l’odorat du rongeur se révèle particulièrement fin. Gourmand, il ne rechigne pas à la tâche, il est aussi capable de répéter ce qui lui a été inculqué en échange d’une simple récompense alimentaire.
Elément non négligeable pour les gouvernements des pays minés pris en étau par des contraintes économiques, l’espérance de vie de 6 à 8 ans d’un rat et sa très grande résistance font de l’animal un investissement et une technologie de pointe durable et rentable.
Une fois sur les lieux du déminage, les rongeurs passent le terrain au peigne fin. Et là où deux hommes et leurs détecteurs de métaux mettaient deux jours à fouiller les sols, deux rats et deux démineurs n'ont besoin que d’une heure. Une méthode qui fait donc ses preuves et coûte surtout beaucoup moins cher.
Dans le monde, plus de 66 territoires sont encore concernés par des campagnes de déminage.
Rien qu'au Mozambique, Depuis le début du programme, ils ont déjà nettoyé plus de 2,8 millions de m², que le gouvernement a pu rendre aux populations locales. Plus de 1 750 mines et 970 obus ont également été mis au jour par ces démineurs.
 Un pays propre à l’aube de 2015 ?
Enfouis dans les années 60, des milliers d’explosifs polluent encore les sols du pays. A l’époque coloniale, le gouvernement du Zimbabwe mine sa frontière pour empêcher le retour des partisans de l’indépendance du pays formés au Mozambique. La guerre civile qui secoue le pays de 1977 à 1992 ajoute sa pierre à l’édifice.
 Pour sécuriser le territoire, les autorités ont alors fait de gros efforts. Depuis 2010, le Mozambique est même souvent cité en exemple. « Les terres en cours de déminage ne font plus partie des zones prioritaires. Là où il y a des écoles, des hôpitaux, tout cela a été fait », explique Andrew Sully, gestionnaire du programme de déminage de l’organisation Monitor.


http://geopolis.francetvinfo.fr/au-mozambique-des-rats-demineurs-a-lassaut-des-anciennes-zones-de-guerre-42865














Mais ces rats ne détectent pas que les mines, ils peuvent aussi détecter la tuberculose!!!!

APOPO, acronyme de Anti-Persoonsmijnen Ontmijnende Product Ontwikkeling (en français : Développement d'un produit de détection anti-mines terrestres) est une Organisation non gouvernementale belge qui forme des rats, plus précisément des cricétomes des savanes (cricetomys gambianus), pour leur apprendre à détecter des mines terrestres ou la tuberculose. La mission d'APOPO est de mettre au point une méthode de détection à l'aide de rats, afin de résoudre des problèmes mondiaux et d'inspirer un changement social positif. APOPO travaille surtout en Afrique (Angola, Mozambique, Tanzanie) et en Asie (Thaïlande et Cambodge).
Le recours aux cricétomes des savanes pour détecter les mines anti-personnel a plusieurs avantages. Ces rats sont autochtones en Afrique subsaharienne où ils travaillent et, de ce fait, résistent bien au climat et aux maladies endémiques de cette région. En outre, on les trouve aisément, car ils sont nombreux et de ce fait bon marché à acquérir. Peu de ressources sont nécessaires pour élever un rat jusqu'à l'âge adulte et les cricétomes des savanes ont une espérance de vie plutôt longue, de six à huit ans. En outre, les rats ne se lient pas à un formateur en particulier, leur motivation au travail étant la nourriture. Il est ainsi très facile de faire passer les rats d'un formateur à l'autre.
Les rats sont trop légers pour faire détoner les charges explosives sur les terrains minés. De par leur petite taille, ils sont faciles à transporter d'un site à l'autre.

Au terme de plusieurs étapes d'apprentissage, au cours desquelles les compétences se développent progressivement, le rat sera prêt à aller sur le terrain, soit pour la détection de mines, soit dans des laboratoires de recherche sur la tuberculose ou il travaillera à la détection olfactive à distance.

Lire la suite sur:  https://fr.wikipedia.org/wiki/APOPO

Peut-être que , désormais, vous regarderez les rats d'une autre façon????






Aucun commentaire: