Février

Février
La vie est remplie d'éclats de lumière si on veut bien les voir!
La beauté de la nature, la créativité des humains, la tendresse des animaux et certaines pensées sont là sur ce blog pour nous le rappeler tous les matins!

12 décembre 2015

Au delà de nos rêves

Voilà pour finir notre semaine de "spiritualité" et de réflexion, un dernier film:



AU  DELA  DE  NOS REVES (titre français)



WHAT  DREAMS  MAY  COME  (titre anglais)



Au-delà de nos rêves (What Dreams May Come) est un film américain réalisé par Vincent Ward, sorti en 1998.
Quatre ans après un tragique accident qui a tué ses deux enfants, le docteur Chris Neilson est à son tour victime d'un accident mortel. Alors qu'il se retrouve dans l'au-delà, sa femme, Annie, sombre dans une irréversible dépression suicidaire et se retrouve en enfer parmi les âmes perdues. Chris décide donc de tenter une expédition impossible pour la sortir des bas fonds de l'au-delà.
https://fr.wikipedia.org/wiki/Au-del%C3%A0_de_nos_r%C3%AAves

En tant que Médium,je tiens à préciser juste quelque chose qui me semble une erreur dans le film. Je ne pense pas que sa femme se retrouve en enfer. je pense qu'elle se retrouve dans ce que nous appelons l'entre-deux mondes. la vision qu'un suicidé va forcément en enfer est encore une idée judéo-chrétienne trés ancrée dans les esprits. Or , en tant que Passeuse d'âmes, et pour avoir du aider beaucoup de suicidés, ils ne vont pas en enfer, ils restent juste coincés dans cet entre deux-mondes. Quelqu'un qui arrive à l'acte du suicide, est quelqu'un qui n'a plus aucun espoir, et qui ne peut en envisager aucun, ce qui le conduit à cet acte désespéré. Mais une fois de l'autre coté, lorsqu'ils réalisent qu'ils sont "encore vivants" d'une certaine façon, sous forme d'âmes, la plupart, du temps, ils ne comprennent pas puisque la notion d'une possibilité de vie aprés la mort leur était totalement impensable, et là, ils réalisent qu'il y a quelque chose. Du coup, cette incompréhension les interpelle et comme ils peuvent encore penser, ils se mettent à avoir peur, à culpabiliser, à voir leur famille souffrir, et surtout à avoir peur d'être jugé (y compris les non croyants), car notre éducation de base judéo-chrétienne, qu'on le veuille ou non, nous a inscrit dans notre inconscient que le suicide était un péché! Des siècles de suggestion de ce type continuent de fonctionner y compris pour ceux qui sont laïques, anticléricaux ou athées de leur vivant!
Leur peur, leur culpabilité et cette peur dêtre jugé, les empêchent d'aller dans la lumière. Mon rôle de passeuse consiste à le rassurer, et à leur faire comprendre qu'il n'y a aucun jugement de la part de la lumière, que la façon dont ils sont morts, n'a aucune importance aux yeux de la lumière qui ne les voit que comme des êtres en souffrance qui ont besoin d'aide, de soins et d'amour. Ce qu'ils recevront une fois passés dans la lumière.
je vous reparlerai plus tard, du passage des âmesaprés la mort. mais vous pouvez me contacter pour plus de renseignements.

1 commentaire:

iris a dit…

connais pas le film
mais il doit être sympa à regarder
je le mets de côté
merci pour le partage
gros bisous