Eté

Eté
La vie est remplie d'éclats de lumière si on veut bien les voir!
La beauté de la nature, la créativité des humains, la tendresse des animaux et certaines pensées sont là sur ce blog pour nous le rappeler tous les matins!

5 mars 2017

Nos amis du Dimanche: le Patou des Pyrénées














Le chien de montagne des Pyrénées ou Patou des Pyrénées est une race ancienne de chien de berger, utilisé dans les Pyrénées pour la protection des troupeaux contre les attaques des prédateurs. Chien de grande taille, fortement charpenté, à poils longs et robe blanche, il est mentionné dans des écrits dès le xive siècle et le standard de race est fixé au début du xxe siècle.
Élevé et socialisé en famille, c'est aussi un chien de garde ou un chien de compagnie.
Au sein d'un troupeau, c'est un gardien remarquable. Son rôle n'est pas de rassembler les moutons mais de les protéger. Pour ce faire, on l'habitue très tôt à vivre avec eux, de sorte qu'il les considère ensuite comme sa famille. Si le chien détecte un intrus, il aboie et s'interpose entre le troupeau et ce qu'il considère comme une menace.
Il faut pourtant faire très attention en montagne, car étant très protecteur pour le troupeau, il n'hésite pas à mordre les promeneurs qui passent à proximité. De fait, plusieurs attaques violentes de promeneurs ou de randonneurs par des « patous » ont été recensées, au point que le sujet a même fait l'objet en mai 2015 d'une question écrite au Sénat. 
Au sein d'une famille, c'est un animal qui est naturellement un bon gardien, du fait de son caractère trés protecteur. Il possède un grand sens de la famille et sait très bien reconnaître des amis qu'il n'a pas vus depuis longtemps. Très doux avec les enfants et plutôt placide, il est cependant peu adapté à la vie citadine. C'est en effet un chien qui a besoin d'espace et dont l'aboiement puissant peut se révéler une source de gêne pour les voisins. 

C 'est un chien, qui à l'origine, doit protéger son troupeau, non pas le garder, quitte à faire fuir ou attaquer les prédateurs.  Il est capable d'attaquer un ours ou un loup.  L'erreur commise dans les Alpes, fut d'élever des Patous et de les confier ensuite à des bergers auxquels ils n'obéissaient pas. Le Patou doit être élevé dés son plus jeune age avec son berger. Et le berger devrait être avec son troupeau, et non pas le laisser seulement sous la garde de ses différents chiens. Pratiquement toutes les attaques ont eu lieu par des chiens laissés seuls avec le troupeau dont ils avaient la garde, ou par des chiens qui n'avaient pas été éduqués. C'est un chien qui a du caractère, et comme tout chien de ce type, il ne doit pas être "dressé", mais "éduqué", ce qui est différent. Il en est de même pour une famille. Le chien doit arriver petit dans la famille et doit impérativement être éduqué, exactement comme on le fait avec un Berger Allemand ou n'importe quel chien de garde. Aurait-on l'idée de laisser un Berger Allemand tout seul dans la montagne à garder un troupeau? Ce sont des chiens trés fidèles à leur maitre et leur famille, qu'elle soit animale ou humaine, mais comme tout chien de cette taille, il nécessite une éducation. 

Aucun commentaire: