En attendant le printemps

En attendant le printemps
La vie est remplie d'éclats de lumière si on veut bien les voir!
La beauté de la nature, la créativité des humains, la tendresse des animaux et certaines pensées sont là sur ce blog pour nous le rappeler tous les matins!

31 mars 2020

Jardin de Mars

Voilà un an et quelques jours que nous avons aménagé dans cette maison avec ce jardin qu'il a fallu recréer! L'hiver a été bien plus doux que ce nous avions dans les Pyrénées, et toutes les plantes importées, ont bien pris et redémarrent.

(Cliquer sur les photos pour agrandir)


J'ai enfin pu retrouver le nom de ce joli arbuste australien dont le nombre de fleurs ne cesse d'augmenter. C'est un Eriostémon ou Philotheca-Myoporiodes dont j'ai trouvé une photo sur le web.


 De nombreuses Scilles (Jacynthes rustiques) envahissent la cours de devant, un peu partout, et je compte bien les laisser faire! J'en avais emmené aussi, mais je les ai mise dans le jardin derrière et elles sont un peu plus en retard! Les mauvaises herbes, elles, continuent de pousser quelque soit le temps!



Comme les Scilles, j'ai découvert de nombreux pieds de Violettes que je laisse bien sur!
 Et les Iris classiques commencent à fleurir aussi!


Et une seule fleur de Camélia!!!

Pour ce Rosier que j'aime beaucoup Phyllis Bide, j'ai fabriqué une colonne en bambous.
A son pied, Le Coeur de Marie démarre!


Et pas très loin, la jolie Ancolie que j'avais découvert l'année dernière et transplanté, repart aussi...

Pour cacher un peu la réserve d'eau que nous avons installé près de la porte de la cuisine pour la terrasse, j'ai fait aussi un treillis de bambous pour accrocher le Fushia grimpant. J'espère qu'à l'été, le Fushia cachera cette vilaine, mais bien utile réserve.



 Mes belles Narcisses blanches odorantes qui avait stagné dans des jardinières pendant deux ans, apparemment se plaisent dans leur nouveau parterre. C'est également là, que je transplanterai les autres Narcisses et Jonquilles découvertes dans la pelouse. Ensuite j'y sèmerai des annuelles!



Les premiers Arums pointent le bout de leur nez...

Et dans le reste du jardin, alors que la vie des humains est au ralenti, la nature, elle, reprend vie!



Partout les arbres fruitiers sont en fleurs

Et mon père qui a du tondre l'herbe au rotofil (la tondeuse est tombée en panne), a bien contourné les endroits où il y avait des Pâquerettes, et des bulbes de Scilles, de Muscaris et de Narcisses que je vais récupérer.


Et j'ai pu enfin planter le Mimosa que mon père m'avait offert en pleine terre!

Et L'arbre de Judée ratiboisé par mes prédécesseurs, mais qui repartait va être tout fleuri!

Après six mois de pluie depuis fin octobre, curieusement, au moment où l'épidémie apparait et que nous sommes confinés, nous avons la chance d'avoir du soleil!!!
J'espère que le froid annoncé ne va pas trop faire de mal aux plantes qui ont démarré très vite!
J'estime que nous sommes privilégiés de pouvoir vivre en confinement dans une maison avec un jardin, et en plus d'avoir du soleil!
Je pense à tous ceux qui malheureusement sont confinés dans un appartement, et je les plains car cela sera surement beaucoup plus difficile pour eux!

30 mars 2020

Barbotines-Majoliques

En céramique, la barbotine est une pâte fluide utilisée :
-pour le collage entre elles des parties d'une céramique avant cuisson (anses, becs...)
-pour les pièces coulées dans un moule.
La barbotine colorée est une pâte délayée et teintée aux oxydes, mise au point au milieu du xixe siècle par la Manufacture de Sèvres pour décorer la porcelaine.
Très répandue après avoir été adaptée à la faïence par Ernest Chaplet, cette technique permet des décors très élaborés et connaît un grand succès dans le dernier quart du XIXe siècle.
Par analogie, on appelle barbotines les céramiques à décors naturalistes en relief.
Musée virtuel de la Barbotine ou Majolique pour les Anglosaxons.


















Pour acheter, on en trouve encore chez des antiquaires ou sur Ebay. La valeur dépendra de la taille, de la qualité de l'objet, et de sa signature. Attention, aux reproductions récentes de St Clément, tout aussi belles, identiques, puisqu'ils ont utilisé les moules de l'époque, mais pas anciennes.


29 mars 2020

Nos amis du Dimanche

Pour les abonnés à la newsletter:

Bon, puisqu'on est confiné, il faut faire de l'exercice autrement!

Et pour vous faire sourire un peu!





Quand les animaux se font des blagues



Des amitiés incroyables



BON  DIMANCHE !